Le 25 avril 2020


https://www.sudouest.fr/2020/04/22/confinement-en-charente-maritime-rebecca-tulisz-propose-un-diagnostic-social-gratuit-aux-entreprises-7430896-1391.php

 

Cette Rochelaise, spécialiste en management, invite les entreprises (TPE, PME) et associations à mettre à profit le confinement pour réfléchir sur d’éventuels dysfonctionnements et anticiper la suite.

Arrivée à La Rochelle en provenance de Lyon, Rebecca Tulisz a connu un début de confinement assez compliqué : « J’ai vraiment souffert du fait de me sentir inutile, de ne pouvoir servir à rien. Je me demandais ce que je pouvais faire pour l’économie, j’avais besoin d’être utile. » Après un master de recherche en management socio-économique et une quinzaine d’années à travailler dans ce secteur, notamment à EDF, celle qui a toujours eu comme démarche « de comprendre » veut mettre à profit ce confinement pour proposer gratuitement « un diagnostic social » aux TPE, aux PME et aux associations.

Cela consiste à réaliser des entretiens avec la personne qui dirige la structure, puis avec ses collaborateurs ou ses salariés au cours d’une « interview collaborative. Le but, faire un état des lieux sur les six grandes familles de dysfonctionnements – gestion du temps, conditions de travail, organisation du travail, communication et concertation, mise en œuvre stratégique et enfin gestion des compétences – afin de chercher des pistes d’amélioration pour la suite.

"Prendre le temps de se poser et réfléchir"

Début janvier, Rebecca Tulisz venait de lancer Cimagil. Un cabinet de conseil en ingénierie du management qui réalise des diagnostics qualitatifs puis quantitatifs, ces derniers permettant notamment d’évaluer l’impact financier des dysfonctionnements. Selon la Rochelaise, ce confinement est l’occasion, pour des entreprises qui sont au ralenti, « de prendre le temps de se poser » quand, d’ordinaire, celles-ci ont très peu l’occasion de prendre du recul.

 

D’où l’intérêt, pour cette spécialiste en management, de proposer un diagnostic qualitatif gratuit. Pendant le confinement, les salariés sont parfois amenés à ruminer chez eux.

« Là, cette remise à plat peut leur permettre de soulager tous ces problèmes, de réfléchir autrement, car la reprise ne se passera pas de la même manière qu’avant. »

Au delà de la possibilité pour les entreprises de profiter ce temps faible de l’économie française pour anticiper la suite, l’avantage est multiple pour Rebecca Tulisz. Cela lui permet en effet de se faire connaître, mais aussi d’effectuer « une mise à jour de la situation économique actuelle » en intégrant mieux « les problématiques nouvelles, des situations amplifiées, comme la peur, le stress » mais aussi le développement du télétravail.

Contact : rebecca.tulisz@cimagil.com

Copyright © 2019 cimagil.